À propos de nous...

Le projet

L’histoire du Biztro Le Mauricien, c’est celle d’un groupe d’amis qui se sont retrouvés autour d’un projet saisonnier de restauration au grand lac Wayagamak à La Tuque.

Nous avons eu un coup de cœur pour les gens de La Tuque. Des personnes chaleureuses, festives, à la recherche de découvertes culinaires et d’une expérience client. Les gens ont tellement adoré la cuisine du chef et leur expérience qu’ils ont été nombreux à le solliciter pour qu’il s’établisse en ville pour y offrir la saveur et la chaleur de ses plats

Notre histoire c’est aussi un coup de cœur pour ce territoire de démesure ou abondent la faune et la flore. On peut à quelques minutes du centre-ville y pratiquer la pêche la chasse, la randonnée pédestre, la cueillette des champignons, l’observation de la nature, le ski alpin et le ski de fond. Un territoire sillonné de sentiers pédestres et des sentiers de VTT et de motoneige qui peuvent vous mener jusqu’à Rome.

L'équipe

C’est quatre amis dont le chef cuisinier qui se sont associés pour répondre à l’invitation des Latuquois.

 

Notre chef, Ritesh Natoo, originaire de l’Île Maurice, a fait ses études en Suisse puis a pratiqué dans plusieurs pays à travers le monde avant de s’établir en Mauricie. Il a travaillé au Florès et a été copropriétaire du restaurant le Radoteux à Shawinigan.

Stéphane Carbonneau ayant une riche expérience des affaires, actuellement directeur d’un magasin de meuble à Trois-Rivières, cumulant plusieurs années d’expérience en tourisme et en restauration. Il connait très bien La Tuque pour y avoir oeuvré notamment avec plusieurs prestataires de produits touristiques.

Jean-Paul Miara un homme d’affaire, conférencier et coach d’affaire de grande expérience. Un Français à sa retraite qui a eu un coup de cœur pour le Québec et qui a choisi la Mauricie pour s’établir. Notre Français à nous.

Jean Vaugeois un multitâche aussi habile de ses mains que du ciboulot et poète à ses heures. Jean a une riche expérience en administration et en éducation mais également comme travailleur manuel. Il peut passer de la plonge, à l’entretien des équipements, à la tenue de livre, aux communications et à la formation.

247960446_2519699641495356_8891523411084158205_n